ECOLO

Page extraite du site web ECOLO - Groupe local de Perwez, section Accueil. Version imprimable. Cliquer ici pour retourner au site.


Vers une censure des médias et d’un contrôle des associations à Perwez en 2007?




1. Mais comment faire taire un média non censurable ?


Notre Piment Vert paru avant l’été 2006 consacrait ses pages intérieures au passage du Giro à Perwez.

Nous avons pu témoigner à l’époque que notre représentant avait été invité aux réunions du « groupe de travail », mais que ce qui concernait l’ASBL s’était déjà réglé en petit comité dans le bureau du bourgmestre.

Est-ce cela qui a valu à notre article (seule critique parue à l’époque) d’être qualifié de mensonger lors du souper offert aux bénévoles ? (cfr. article de Vers l’Avenir annonçant 18000 € de bénéfices, destinés à une « fête des vendanges »). A ce souper, les membres bénévoles du CAP ont déjà été exclus, le récent retrait du subside en 2007 étant le châtiment ultime pour crime de lèse- majesté.

A l’époque les forces vives et bon nombre d’associations perwéziennes ont participé au succès de l’événement. Le récent communiqué du MR est éloquent et éclairant à ce sujet : « Pour obtenir des subsides, les associations et plus précisément leurs responsables doivent faire allégeance au pouvoir en place ; à défaut, fini le soutien communal ! »

Pas de projets au CAP? De sources fiables, sur le subside de 2000 euros de 2006 – 1000 euros ont été attribués au voyage-concours en Italie, et le solde a permis de réaliser les opérations du 4ème Roi Mage, deux soirées thématiques (sécurité-RIQ), la soirée d’Halloween et d’autres présences plus discrètes notamment un soutien à l’événement Noël Ensemble…des projets pour la promotion de l’image de Perwez et pas d’allégeance, certes.

Une décision politique d’autant plus courageuse que les élections sont passées.

Nous assisterons donc à une situation assez unique ou une association de commerçants assurera la promotion de l’image de Perwez et des indépendants sur fonds propres (cotisation des membres), alors qu’une nouvelle association assurera la promotion des marchands de vins de l’entité..c’est pas un mélange des genres celà ? [1]

Chers amis du monde associatif apprenez « à ne pas mordre la main qui vous nourrit » ou affichez hautement les bonnes couleurs (cfr ce Cercle Orbaisien nouveau venu) dans les années à venir…la chasse aux sorcières a commencé, en attendant l’éclaircie ou la venue de l’arc-en-ciel !

2. La radio locale, comme les commerçants pendant la campagne? La presse ensuite ?


Sur Must FM, Pascal Hance ayant invoqué un financement direct de l’ASBL Giro par la commune, le journaliste a dû se corriger dans un deuxième éditorial. A lire et relire le premier, nous ne voyons pas quelle personnalité s’est sentie offensée, d’autant que l’on trouve une trace (14 000 €) du subside communal dans les comptes examinés au Conseil du 26 décembre !

Ceci nous rappelle la lettre ouverte de commerçants mécontents distribuée en toutes-boîtes pendant la campagne électorale, suivie d’une réponse contradictoire signée notamment par deux auteurs de la première ! Qu’est-ce qui avait bien pu les convaincre de se contredire publiquement en quelques jours ?

Le groupe DRC est-il vraiment prêt pour un véritable journalisme d’investigation ? Quelle va être l’attitude de la presse locale ? Ne faut-il pas craindre que les joutes sur le Net accentuent ainsi la fracture numérique entre les personnes qui savent où trouver l’info et une presse plus populaire (presse écrite et toutes-boites) plus « contrôlable » ? A vouloir ouvrir son site internet à l’opposition, DRC n'innoverait-il pas en reprenant le projet d’ouvrir les pages du bulletin communal à la minorité ? Le Réglement d'Ordre Intérieur de la tribune politique était prêt, il ne manquait plus qu'à mettre à L'Ordre du Jour du Conseil ce point du programme DRC de ...2000. Mais à l'époque, c'était sans doute faire trop d'honneur à l'échevine de l'information !

Nous craignons donc que, bien en peine de répondre valablement à toutes les remarques, même modérées, le pouvoir en place à Perwez ne cherche à discréditer ou à formater toute critique à son égard par des démarches suspectes qui commencent à émerger çà et là…le naturel revenant vite au galop !

3. Sujets tabous dans le Budget ?


Les déchets...ainsi DRC jette l'éponge, n’ayant pas pu infléchir le comportement du consommateur quant à la production des déchets à la source, vous allez être taxés et comme seul conseil pour moins produire de déchets…débrouillez-vous !

Faute d’avoir réellement écouté et dialogué avec notre groupe lors de la majorité précédente…la créativité se limite à la taxation et au côut vérité !

Nous vous donnons rendez-vous dans notre prochain Piment Vert pour des propositions constructives dans ce domaine, réellement dans le pacte écologique, avec une vision autre que simplement électoraliste du développement durable.

"Logement intergénérationnels à l’avenue Wilmart": est-ce que le logement social est devenu un mot tabou au sein du Collège ? Déjà que nous n'avons plus le logement d’insertion de Thorembais-les-Béguines converti en classe…Devrons-nous attendre le budget du CPAS pour voir plus clair au niveau de la politique de l’action sociale (auto-censure)... de l’action « humaniste » de la nouvelle majorité en place ?

Le PS a raison de souligner l'absence d'une régie foncière au budget 2007, alors qu'elle constituerait une base élémentaire à la politique de logement pour les plus défavorisés de toutes les générations.

Le Secrétariat de Locale

Etienne Cools
Bernadette Boulanger
Eric Vanderlinden

[1] Voir notre réaction à Noël sur ce sujet Cliquez-ici


Page imprimée le 28/06/2017 à 09:10. | © ECOLO Perwez - 2006