ECOLO
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Gérard GREDE « le piment de l'équipe »

Fondateur de la locale Ecolo de Perwez et éditeur responsable de son organe de presse « Piment Vert », je milite dans cette mouvance écologique depuis 1981 parce que c’est la seule formation qui, en plus de sa situation non-conformiste sur l’échiquier politique, a d’emblée pris au sérieux les avertissements alarmistes des scientifiques du monde entier. C’est d’autant plus courageux que c’est impopulaire.
Bien sûr que je suis parfois rétif à des prises de position de mon parti, et je ne m’en cache pas… je pense même que cette rébellion aurait déjà été sanctionnée dans les partis traditionnels, ce qui est tout à l’honneur d’Ecolo.

Ancien élève de l’Ecole des arts d’Ixelles, je sévis actuellement dans le domaine publicitaire, notamment en éditant un journal gratuit de la presse périodique intitulé « CHOUETTE ! », ce qui me permet d’être constamment en contact avec les acteurs économiques de la contrée. C’est d’ailleurs à la demande de quelques-uns d’entre eux qu’en décembre 2004 j’ai organisé une première rencontre de commerçants qui a débouché sur un collectif réuni en asbl sous la dénomination CAP – Commerce & Artisanat / Perwez.

Si je reconnais que je n’ai jamais été fort attiré vers les causes sociales quand elles sont misérabilistes, en tant qu’esprit libéral je suis persuadé que l’avenir de l’économie passe par l’équité au niveau planétaire.

Actuel vice-président du Foyer culturel de Perwez, j’y représente Ecolo. Pour ce qui me concerne, la culture est le meilleur moyen que l’on a trouvé pour élever l’être humain. C’est le meilleur rempart à l’obscurantisme ; c’est aussi un acquis social prodigieux. Des gens pauvres mais cultivés ne sont pas des miséreux.

Et si l’on ironise parfois à mon égard parce que je prête de la considération aux phénomènes que l’on dit ésotériques ou parallèles, je plains celles et ceux qui ont perdu leurs rêveries d’enfant ou qui en ont honte. Oui, je suis aussi « chasseur d’ovni ». Après tout, c’est normal qu’un écologiste soit intrigué par les petits hommes verts.


Qui suis-je ?

Cet homme vient sûrement d'ailleurs!


J’ai 56 ans, je suis marié – et j’ai une très grande fille....un point c'est tout !

Ca bouge !
Bienvenue sur le nouveau site de la locale de Perwez.
Actu ECOLO
Remonter en haut de la page